Eglise des Saints Anges Gardiens, 1865-66

L'extérieur


Cet édifice néo roman a été bâti en 1865 d’après les projets de l’architecte Lambert Blandot-Grayet, de Huy, selon un plan habituel : tour occidentale, trois nefs de cinq travées et chœur au chevet plat.

L'église est construite en brique avec un décor néo-roman de bandes lomdardes en façade. Les parois extérieures des nefs latérales sont régulièrement percées de baies en plein cintre que scandent régulièrement, des contreforts chapeautés d'un élément terminal en pierre.

 


L'Intérieur

Vue intérieure vers le chœur

 

Anciennement, l'autel majeur était surmonté d'un retable à peinture dont le fronton était coiffé d’un Delta mystique avec œil de Dieu en gloire. Aujourd'hui, cet élément a disparu.

 

Une chaire de vérité datant du milieu 19ème siècle sculptée de bas-reliefs représentant les évangélistes a été démontée fin 20ème siècle. La cuve de l'ancienne chaire, actuellement transformée, sert d'autel lors des célébrations eucharistiques.

 

Le retable de l'autel majeur, daté de 1714 est signé Englebert Fisen, peintre baroque liégeois. La scène dépeint un Calvaire avec Marie-Madeleine. Le donateur Gérard Tombeur représenté au pied de la croix, fut curé de Couthuin de 1683 à 1722.